Le bois de chataignier

Nous avons cherché à ne pas utiliser de bois exotiques d'importation
pour réaliser des bardages au caractère imputrescibles
à partir de productions locales, renouvelables.


Les bardages en châtaignier sont traditionnellement
utilisés dans le pays Mellois en Deux Sèvres.
Les terres du Pays Mellois sont qualifiées de
"terres rouges à châtaignier".

Dans les bardages traditionnels,
le composant de base est la latte de châtaignier
dont les dimensions brutes sont de :
7 cm de large, de 100 cm de long et de 10 à 12 mm d'épaisseur.
La largeur utile est donc 90cm.
Ces lattes sont utilisées soit
pour "habiller" des hangars agricoles,
soit comme support de tuiles avec un système de pose
très particulier dit "à l'hérisson".
Les arbres sont débités en petites longueurs :
environ 1 mètre ce qui explique les petites dimensions des lattes.
Étant donné la nature très particulière du bois,
ces lattes étaient traditionnellement fendues pour respecter le fil du bois.
Désormais, on ne trouve plus que des lattes brutes de sciage.
L'étonnante particularité du châtaignier est qu'il doit être travaillé vert.
Il sèche donc en place.
Cette spécificité, nous conduit à dire que le châtaignier
est un bois qui vit avec son temps :
son commerce passe par le "flux tendu".
Le bois sera donc mis en œuvre, sans attendre le séchage.
Le châtaignier ne nécessite aucun traitement, il est imputrescible par nature.
L'exposition à la pluie et surtout au soleil lui confère
une couleur grise argentée au bout de quelques années.

Pour un bon résultat dans un projet architectural,
il faut prendre deux précautions essentielles :
sous l'effet de la pluie, le châtaignier dégorge beaucoup de tannin.
Ce tannin tachera les ouvrages situés en aval.
Pour un vieillissement uniforme, de grands aplats,
sans accidents sont préférables
à une architecture complexe, conduisant à des parties
plus ou moins abritées.


Principes de mise en œuvre
d'un bardage d'inspiration traditionnelle :


La structure support est en tasseaux de bois dur.
(Chêne ou exotique) largeur 5 cm et 27 à 30 mm d'épaisseur
Les tasseaux sont fixés sur le mur avec un espacement
d'environ 50 cm d'axe en axe.
Les lattes de châtaignier sont fixées par des clous
en acier inoxydable exclusivement.
La pose se fait à recouvrement à l'horizontale (à clins)
les clous ne sont pas visibles.
La pose se fait bout à bout, les lattes seront être
parfaitement alignées horizontalement
Le couvre joint, en châtaignier, est disposé verticalement,
au droit des aboutages.
Un espacement est aménagé au droit des aboutages
pour permettre la fixation directe sur les tasseaux verticaux
du couvre joint feuilluré en forme de T formant recouvrement
des extrémités des lattes
Le couvre joint est en châtaignier, brut de sciage, feuilluré de chaque coté.
La feuillure est adaptée à l'épaisseur des lattes posées à recouvrement
La largeur visible est de 5 cm.
Le clouage du couvre joint est fait, exclusivement, en acier i noxydable.
Le châtaignier se prête également à la réalisation de
platelage extérieur, permettant de remplacer
les essences exotiques type : ipé, iroko ou teck.