La pierre banchée

La réalisation de murs en pierre banchée
suit une technique particulière,
inspirée des "bétons du désert" de Frank Lloyd Wright
et adaptée aux pierres calcaires locales.

Frank Lloyd Wright a réalisé 10 bâtiments suivant cette technique,
le projet le plus connu étant TALIESIN OUEST.

Dans nos projets, les pierres utilisées sont des pierres de récupération,
auxquelles on donne une seconde vie.

La technique mise au point pour la pierre banchée
n'autorise pas la vibration du béton,
car la vibration entraînerait le béton sur la face avant des pierres
(face vue).

Dans certains projets, pour éviter ce problème, WRIGHT
a utilisé du papier journal ou du sable, pour protéger les pierres.

Nous avons cherché une composition et une consistance du béton
permettant d'éviter ce type de contraintes.
Pour de grande hauteurs, la structure du mur devra être composite.
Dans ce cas, un premier coulage de béton vibré, sert de coffrage
au second coulage en pierre banchée.
Les 2 coulages sont reliés par un ferraillage spécial.

Dans les murs monolithes, les levées sont successives
et le béton est simplement tassé manuellement.

Cette technique s'apparente à la construction en terre.
L'épaisseur des murs devra être suffisante 35 cm au minimum,
plus, suivant la nature et la forme des pierres.

Projets utilisant la technique
de la pierre banchée :
 

Agence d'architecture à NIORT (Deux Sèvres)

Centre médico-social de MELLE (Deux Sèvres)
Halle de la Sèvre à NIORT (Deux Sèvres)
Bibliothèque de CHAURAY (Deux Sèvres)
Maison de retraite des Coteaux de Ribray à NIORT (Deux Sèvres)
Maison des habitants de la Gibauderie à POITIERS (Vienne)
Bocapole à BRESSUIRE (Deux Sèvres)
Institut de Formation aux Soins Infirmiers à NIORT (Deux Sèvres)
Maison de retraite de MENIGOUTE (Deux Sèvres)
Institut Universitaire de Formation des Maîtres à POITIERS (Vienne)
Hôpital de Jour à THOUARS (Deux Sèvres)